Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CONTRECHAMP

CARTE BLANCHE À K. QUIROS & A. IMHOFF : "…and Europe will be Stunned"

de Yael Bartana


CONTRECHAMP • JANVIER 2014

Pologne, 2007-2011

Mur i wieża
Mur i wieża
Projection de la trilogie "…and Europe will be Stunned" composée de trois films : Mary Koszmary (2007), Mur i wieża (2009), Zamach (2011) qui rend compte d'une autre partie (plus fictionnelle) du projet du Mouvement de la renaissance juive en Pologne (JRMiP) "The Jewish Renaissance Movement in Poland"

>> Le mouvement initié et déployé depuis quelques années par l’artiste israélienne Yael Bartana, «The Jewish Renaissance Movement in Poland (JRMiP)» repose sur le projet sans doute improbable de faire revenir les juifs polonais d’Israël en Pologne. Le projet, que l’on ne ressaisira pas ici dans toute sa complexité, fût d’abord inauguré par une trilogie filmique : "...and Europe will be Stunned" - composée de trois films,  Mary Koszmary (2007), Mur i wieża (2009), Zamach (2011) – qui, déjà, mettait en scène l’émergence de ce mouvement politique «The Jewish Renaissance Movement in Poland (JRMiP) » mais se limitait encore au registre imaginatif de la fiction cinématographique.

En pleins débats sur la persistance inquiétante de l’antisémitisme polonais, après le génocide des trois millions de Juifs durant la Shoah, le Mouvement pourrait relever d’une démarche de « réparation historique », en redonnant une place au cœur de ce pays à une présence juive, qui achèverait une réelle désantisémitisation de la Pologne contemporaine, à l’image du procès de dénazification qui eut lieu en Allemagne, dans les années 1970. « Que les trois millions de Juifs qui manquent en Pologne viennent à son chevet et chassent enfin ses cauchemars. Retournez en Pologne. Dans votre et notre pays. […] »

Née en 1970 en Israël, plasticienne, vidéaste, photographe, Yael Bartana observe et déconstruit les discours et les propagandes nationalistes au Moyen-Orient. L’artiste bouscule les frontières entre fiction et réalité, espérance et peur, passé et présent. Ses travaux évoquent les épisodes divers de l’histoire politique d’Israël, des juifs de Pologne, ainsi que de la migration et de l’assimilation en général, mêlant des fonds historiques, des actualités politiques et des fictions utopiques. En 2011, Yael Bartana a représenté la Pologne à la Biennale de Venise.

Séance

Lundi 13 janvier 20h30