Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CONTRECHAMP

Métisse Façon

Alves / Grémillon


CONTRECHAMP • 2011/2012

Iracema (de Questembert)
Iracema (de Questembert)
Nous empruntons l'expression "métisse façon" à l'écrivaine-cinéaste Sarah Bouyain qui intitule ainsi un recueil de nouvelles relatant chacune une expérience différente, mais chaque fois problématique de l'être-métisse. En nouchi, langue façonnée dans les rues d'Abidjan, ce terme de façon connote quelque chose de bizarre, de compliqué. C'est bien cette ambivalence de la situation du métis, cette position à la fois de force et d'inconfort qu'incarnent également les personnages de Daïnah et d'Iracema.

Iracema (de Questembert)
de Maria-Thereza Alves
Brésil, 2009, 26min
Maria Thereza Alves raconte l’histoire ambigüe d’une jeune indigène du village reculé de Corubime au Brésil. Celle-ci entreprend un long voyage qui la mène de São Paulo jusqu’en France, où elle apprend qu’elle vient d’hériter de son père. Iracema est désormais propriétaire d’un vaste domaine que les autorités locales préfèreraient lui racheter plutôt que de le laisser entre les mains d’une "sauvage".

Daïnah la métisse
de Jean Gremillon
France, 1932, 55min
avec Habib Benglia, Charles Vanel, Laurence Clavius, Gaston Dubosc
C'est sur un paquebot passant l'équateur que Jean Grémillon situe cette exploration complexe des relations de genre, de classe et de race. La jeune et troublante métisse Daïnah (Laurence Clavius) rencontre un mécanicien de bord (Charles Vanel) qui méprend ses allures de femme émancipée pour des avances... Bien que désavoué par son auteur pour avoir été censuré par sa production, l'inventivité formelle au son comme à l'image de Jean Gremillon laissent au film sa portée réflexive et une grande force cinématographique.

Séance unique

Lundi 7 novembre 2011 à 20:30