Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

COLLÈGE AU CINÉMA

Hors jeu (Offside)

de Jafar Panahi



Iran, 2010, 1h28, VOSTF
Avec Sima Mobarak Shahi, Safdar Samandar, Shayesteh Irani, Ayda Sadeqi, Golnaz Farmani
NUM

Pour revenir à la page d'accueil Collège au Cinéma, cliquez ici

Hors jeu (Offside)
Quel est ce singulier garçon, assis dans un coin du bus roulant vers le stade, qui garde le silence alors qu’autour de lui tous les fans vocifèrent ? En y regardant de plus près, on voit que ce n’est pas un garçon mais une fille qui s’est déguisée. Elle n’est pas la seule Iranienne qui soit fan de football. Les fans féminins sont en nombre croissant, dans ce pays aussi. Toutefois, avant le début du match, elle est arrêtée à un poste de contrôle et emmenée dans un enclos proche du stade où elle retrouve beaucoup de ses compagnes d’infortune, tout un groupe de femmes qui se sont déguisées en hommes. Après le match, c’est la brigade des moeurs qui décidera de leur sort…

"Comme la petite fille du Ballon blanc, à qui tout semble devoir résister, les héros du cinéma de Panahi sont opprimés, subissent les inégalités et les humiliations de la société iranienne(Sang et or, 2002) ; les femmes sont victimes de violences et de la tyrannie des pères (Le Cercle, 2000). Pourtant, leur détermination, leur croyance (en leur bon droit), leur naïveté aussi, les galvanisent et les poussent à aller de l’avant. Or, il ne s’agit pas pour eux de prendre le pouvoir. Panahi ne fait pas de son art une utopie. Cinéaste engagé et opposé au régime, ses films sont censurés, lui-même est arrêté plusieurs fois. Libéré sous caution, il tourne plusieurs films dans la clandestinité et dans des conditions précaires. Hors jeu, qui a reçu l’Ours d’argent au Festival de Berlin en 2006 est l’un de ceux-ci. Tourné en neuf jours, avec des comédiens non professionnels, le film est le moyen d’aborder les interdits imposés aux femmes dans son pays, comme celui d’assister aux matchs de foot, y compris celui qui oppose l’Iran au Bahreïn pour la qualification à la Coupe du monde 2006. Le cinéaste adopte le point de vue des femmes qu’il défend, celles qui, par exemple, se déguisent en garçon pour transgresser l’interdit, et sortir du "hors jeu" social où elles sont confinées. Aujourd’hui, le cinéaste est assigné à résidence, mais ses films censurés, circulent sous le manteau."
Annie Batista, Extraits du dossier pédagogique Collège au Cinéma sur Hors Jeu

Bande-annonce (VOSTF)