Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

TU-NANTES

Une vie démente

d'Ann Sirot et Raphaël Balboni



Belgique, 2020, 1h27
avec Jo Deseure, Jean Le Peltier, Lucie Debay
NUM

Une vie démente
// CIRCONFÉRENCES • CARTE BLANCHE À MAGRIT COULON

Un cycle de regards croisés entre artistes et scientifiques, un dialogue de pensées en mouvement, imaginé avec les enseignant·es-chercherur·ses de Nantes Université et le Cinématographe. Les conférences ou libres interventions croisent des formes artistiques, des arts vivants et du cinéma autour de grands sujets et thématiques qui agitent notre époque.
En écho à son spectacle "Home", du 12 au 14 décembre au TU, de Magrit Coulon a choisi le film Une vie démente.


Alex et Noémie voudraient avoir un enfant. Leurs plans sont chamboulés quand Suzanne, la mère d’Alex, adopte un comportement de plus en plus farfelu. Le diagnostic médical tombe : elle est atteninte de démence sémantique. Entre l’enfant désiré et l’enfant que Suzanne redevient, tout s’emmêle... "Si Une vie démente n'est pas le premier à traiter un tel sujet avec légèreté, il enchante par son jeu d'équilibriste extrêmement bien senti et toujours juste. Le duo Ann Sirot et Raphaël Balboni superpose la description rigoureuse de l'implacable dégénérescence que provoque la maladie sur un esprit et un corps et une comédie pétillante, percée de ponctuations burlesques et d'un esthétisme qui rejette volntairement le naturalisme (les papiers peints et arrière-plans associés aux habits des personnages). L'idée très belle et courageuse du film est de ne pas traiter la démence comme un unique bloc de décrépitude pour son personnage, mais également comme l'expression d'une poésie fantaisiste et joyeuse." - Ludovic Béot, Les Inrockuptibles

Séance unique

- - jeudi 15/12 20:30

+
Conférence autour des effets de la vieillesse sur les corps, le cerveau et la prise en charge avec des chercheurs et chercheuses > lundi 12 décembre à 18:30 au bar du TU-Nantes