Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

ÉCOLE & CINÉMA

Au niveau national


Pour revenir à la page d'accueil Ecole & Cinéma, cliquez ici

ÉCOLE & CINÉMA - ÉVALUATION 2015-2016
• 95 départements
• 10 716 écoles
• 37 940 classes
• 890 504 élèves
• 1 344 salles de cinéma
• 89 films ou programmes de films

ÉCOLE & CINÉMA - UN DISPOSITIF NATIONAL
Ecole & Cinéma est un dispositif national d’éducation artistique au cinéma soutenu par
• le Centre National de la Cinématographie qui a pour mission de soutenir la création et la diffusion des œuvres cinématographique auprès de tous les publics ainsi que de valoriser ce patrimoine.
• le Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche qui élabore les programmes d’enseignement des écoles et définit les principaux axes de la politique éducative et culturelle.

Ecole & Cinéma, mis en œuvre par l’association "Les Enfants de Cinéma", a pour but de faire découvrir aux écoliers le cinéma en tant qu’art.

ÉCOLE & CINÉMA - OBJECTIFS
Ecole & Cinéma se donne comme principaux objectifs :
> Inciter les enfants à découvrir le chemin de la salle de cinéma comme lieu d’échange d’une pratique culturelle et de lien social : le dispositif favorise l’établissement de liens réguliers entre les classes et les salles de cinéma comme lieu de culture cinématographique.
> Éveiller la curiosité et l’intérêt des élèves pour des films de qualité par la découverte d’œuvres cinématographiques contemporaines et du patrimoine visionnées en salle.
> Intégrer l’approche de l’image cinématographique dans un travail plus large sur l’appréhension de l’image et une éducation au regard
> Inscrire la participation d’École et cinéma dans le projet de la classe ou le projet d’école
> Contribuer au prolongement de l’opération dans les temps post et péri-scolaires en prenant éventuellement appui sur les divers dispositifs partenariaux locaux existant (CEL, Contrats de Ville)

ÉCOLE & CINÉMA - FONCTIONNEMENT
Au niveau national
• L’association "Les Enfants de Cinéma" assure la coordination nationale : développe et évalue le dispositif, veille au respect des objectifs culturels et éducatifs, prend en charge la conception et l’édition des documents pédagogiques. 

• La commission nationale Ecole et Cinéma arrête une liste de films proposés pour validation au CNC et réfléchit sur les modalités de fonctionnement du dispositif.

Au niveau départemental
• L’inspecteur de l’Académie : il favorise l’élaboration des projets des écoles et des classes qui souhaitent participer au dispositif et prévoit les moyens nécessaires pour leur mise en œuvre. École et cinéma s’adresse aux enseignants volontaires des écoles primaires dès la grande section de maternelle. Les équipes de circonscription, inspecteurs et conseillers pédagogiques apportent aide et soutien au bon déroulement des projets des écoles et des classes participantes. 

• La Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) soutient au niveau de chaque département de sa région, la coordination du dispositif et accompagne la mise en œuvre de l’action sur le terrain. Elle subventionne les coordinations départementales et éventuellement certaines actions d’accompagnement. 

• Les Collectivités Territoriales : Communes, regroupement de communes et dans certains cas les Conseils Généraux

• Le coordinateur départemental Éducation Nationale : définit les modalités d’inscription des classes et leur répartition par salle, il garantit aux salles associées l’engagement des enseignants sur la totalité du programme. section de maternelle. Les équipes de circonscription, inspecteurs et conseillers pédagogiques apportent aide et soutien au bon déroulement des projets des écoles et des classes participantes. 

• Le coordinateur départemental Cinéma : travaille sur la programmation des films et assure le suivi du dispositif, il veille à l’extension maîtrisée du dispositif vers de nouvelles salles du département. 

• Les salles participantes ou dites « salles associées » 

• Les distributeurs : s’engagent à respecter les engagements avec la coordination départementale et les taux de location fixés nationalement.

• Le Comité de pilotage : assure le suivi du dispositif au niveau départemental, il permet de développer une concertation élargie sur le projet et son évaluation, de renforcer les modalités de son suivi et de mieux mobiliser les moyens nécessaires à sa mise en œuvre. Dans ce cadre il peut être consulté sur le respect du cahier des charges et sur l’entrée, ou sur la sortie d’une salle du dispositif.