Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

FESTIVAL FRANCO-UKRAINIEN MICT

À la défense de l'identité, de la culture, de la liberté (+ rencontre)

Programme de courts métrages documentaires



Ukraine, 1h16, VOSTF
NUM

À la défense de l'identité, de la culture, de la liberté (+ rencontre)
Le collectif de cinéastes Babylon'13, l’association franco-ukrainienne Volya et le festival franco-ukrainien de jeune cinéma MICT présentent une anthologie documentaire qui propose un nouveau regard sur la société ukrainienne pendant la guerre.

Cette année, le collectif de cinéastes Babylon'13 fête son onzième anniversaire. Ils ont commencé à collaborer sur le Maïdan en 2013 pendant la Révolution de la Dignité, et depuis, ils ont documenté la lutte pour l'indépendance de l'Ukraine et l'émergence de la société civile en Ukraine. Babylon'13 montre comment les Ukrainiens défendent leur identité et leurs valeurs culturelles en temps de guerre, alors que, semble-t-il, seule leur survie physique est en jeu chaque jour. Dans ces films, les cinéastes du collectif détruisent également le mythe selon lequel le monde russe et sa philosophie profonde sont établis sur l'humanisme, et non sur la manipulation d'un empire moribond dans lequel la vie humaine est un consommable.

> Le soir de la projection, collecte de dons pour les cinéastes du collectif Babylon'13.

Bohdanchyk d'Oleksandra Chupryna (2015)
Ce sont nos monuments d'Eugene Kozeko (2022)
Lviv. Un concert qui n’a pas eu lieu d'Anastasiia Tykha (2022)
Skateboard en première lignede Maksym Lukashov (2022)
Radio Chassiv Yar de Denys Vorontsov (2023)
L’Art dans un pays en guerre : art verrier d'Illia Yehorov (2022)
LES CRIMES de Denys Vorontsov (2023)
La Forteresse de Marioupol. Intro de Dmytro "Orest" Kozatskyi, et Yulia Hontaruk (2022)
Je suis la maison d'Illia Yehorov (2023)
Radio Chassiv Yar 2.0 de Denys Vorontsov (2023)
Théâtre dramatique de Tchernihiv. Après une attaque aérienne de Maksym Lukashov (2023)

Séance unique

- - samedi 24/02 20:30 (entrée libre) > projection suvie d'un échange avec Galyna Sulyma, actrice et présidente du festival de cinéma franco-ukrainien MICT, et plusieurs cinéastes (en visio)