Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

LA SÉANCE DES CINÉ SUP'

Dieu sait quoi

de Jean-Daniel Pollet



France, 1995, 1h30 • avec la voix de Michael Lonsdale
NUM, version restaurée

Dieu sait quoi
Jean-Daniel Pollet aura laissé dans les marges du cinéma français une œuvre rare, insoumise et marginale, incontestablement précieuse. On pourrait d’ailleurs lui appliquer la formule à travers laquelle il s’adresse dans Dieu sait quoi à l’œuvre du poète Francis Ponge avec laquelle il dialogue puisque le cinéma de ce méditerranéen (une passion pour la Grèce comme lieu matricielle sous-tend bon nombre de ses films) vaut bien le détour voire la digression. Nouvelle Vague ? Nouveau Roman ? Pollet aura surtout été à sa manière un moderne, ses films dérivant les uns des autres comme le mouvement des vagues (la mer encore) convoquant les images des précédents et affirmant la poursuite irrésolue et inflexible d’un cinéma résolument poétique. Ontologie du cadre, de longs travellings, il faut rendre à chaque chose muette, aux lieux sans regard, toute l’intensité (c’est une morale) de leur réalité avec cette précision qui passe chez Ponge par les mots et le langage, chez lui par une réflexion sur la nature du cinéma, sur le geste de filmer comme si c’était en même temps la première et la dernière fois.

Séance unique

- - mardi 30/11 20:30