Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

LA LOI DU GENRE

Eternal Sunshine of the Spotless Mind

de Michel Gondry



USA, 2004, 1h48, VOSTF
avec Jim Carrey, Kate Winslet, Kirsten Dunst
NUM

Eternal Sunshine of the Spotless Mind
Dès leur rencontre, Joel et Clementine se sont aimés passionnément. Mais un jour, Joel a constaté avec douleur que Clementine l’avait effacé de sa mémoire grâce à un procédé inventé au sein de la clinique Lacuna. Il décide alors d’y recourir à son tour, mais se retrouve simultanément acteur et spectateur de l’opération, entraîné dans une remontée chaotique des souvenirs. Scénarisé par Charlie Kaufman qui reçut pour l’occasion un Oscar ; porté par une partition nécessairement mélancolique de Jon Brion ; marqué de l’empreinte d’Alain Resnais, Boris Vian et Alexander Pope ; nourri d’une multitude de procédés visuels inventés par son auteur au sein de clips légendaires, le deuxième long métrage de Michel Gondry fait du récit d’une séparation amoureuse une machine à projections et contribue à définir la principale ligne thématique du cinéma du début du XXIème siècle, aux côtés de quelques autres films-clés tels Mulholland Drive et In the Mood for Love : le réel et son simulacre.

Séances

- - mercredi 14/02 18:30 - - samedi 17/02 18:30 - - mardi 20/02 20:15 *

*
projection suivie d'une leçon de cinéma de Nicolas Thévenin, intitulée "Vertiges de l'amour"