Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CINÉ FEMMES • CINÉ VENDREDI

Histoires d’A (+ débat)

de Marielle Issartel et Charles Belmont



France, 1973, 1h40 • documentaire
NUM

Histoires d’A (+ débat)
Tourné en 1973 de l’intérieur du MLAC (Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception) dont les militantes revendiquent la pratique d’avortements gratuits, Histoires d’A est frappé d’une interdiction totale. Durant un an, il devient l’objet d’une gigantesque partie de cache-cache avec la police. La lutte a payé : l’avortement est dépénalisé en 1975. Dépénalisation qui donne aux femmes le droit de choisir mais dans des conditions qui toutefois restent très restrictives. Ce film montre l’importance pour les femmes de se réapproprier leur corps et leur santé, et nous fait réfléchir sur la médicalisation de l’acte de l’avortement avec l’arrivée de la loi.

Séances

- - mercredi 18/01 20:30 > projection suivie d’une discussion en présence de Marielle Issartel, réalisatrice, et de militant·es au niveau local.

• • •

CYCLE : L'AVORTEMENT, UN DROIT FONDAMENTAL,
proposé par l'association Ciné Femmes en janvier 2023

Le droit à l’avortement fait partie des droits sexuels et reproductifs qui sont des droits humains fondamentaux incontournables pour l’autonomie des femmes, leur émancipation, pour l’égalité de toutes les personnes quelles que soient leur identité de genre et leur orientation sexuelle. Ils touchent à des représentations collectives concernant le contrôle du corps des femmes. Ils sont également liés aux luttes pour la reconnaissance des personnes LGBTQI+.
La reconnaissance de ces droits a fait l’objet de combats politiques et de mobilisations intenses de la société civile et principalement des femmes.
Ils ont toujours une place à part parmi les droits humains, toujours à défendre : pour qu’ils soient reconnus, pour qu’ils soient appliqués, pour qu’ils soient accessibles. S’ils ont progressé depuis une quarantaine d’années, ils font toujours l’objet de multiples attaques qui mettent en lumière le risque de réversibilité qui pèse sur eux et qui rend terriblement actuel ce conseil de Simone de Beauvoir : "N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis."
C’est l’histoire de ce combat et des enjeux qu’il porte que retrace ce cycle.

> Mercredi 18 janvier 2023 : Histoires d’A de Marielle Issartelle et Charles Belmont
> Mercredi 25 janvier 2023 : L’Événement d’Audrey Diwan
> Lundi 30 janvier 2023 : Annie Colère de Blandine Lenoir

Tarif réduit à 3€ par film pour le pré-achat des 3 séances (à la caisse du cinéma, aux horaires d'ouverture).

Bande-annonce