Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

TU-NANTES

Les Frissons de l'angoisse (Profondo Rosso)

de Dario Argento



Italie, 1975, 2h06, VOSTF • int. - 12 ans
avec David Hemmings, Daria Nicolodi, Gabriele Lavia
NUM, version restaurée

Les Frissons de l'angoisse (Profondo Rosso)
Pianiste de jazz américain installé à Turin, Marc Daly assiste un soir au meurtre de Helga Ullman, une célèbre parapsychologue de passage en Italie. Il tente de lui porter secours, mais en vain. Déclaré témoin oculaire et lui-même victime d’une tentative d’assassinat, il décide de mener l’enquête en compagnie d’une journaliste, tandis que les meurtres se multiplient. Argento prend ici ses distances avec la notion de réalisme, et même de narration cinématographique classique. Les séquences nocturnes, les plages silencieuses ou musicales, les meurtres sanglants, filmés comme des rituels sadiques, annoncent les futurs sabbats psychédéliques de Suspiria et Inferno. Argento systématise aussi son recours aux inserts macroscopiques sur des objets et fétiches, filmés avec une caméra spéciale, qui symbolisent la psyché perverse du tueur lors de séquences autonomes et musicales.

> Séance présentée par le metteur en scène nantais Clément Pascaud, à l'occasion du spectacle "Dévastation", les 15 et 16 octobre et dans le cadre de "Terrain Utile" du 14 septembre au 16 octobre 2020 au TU-Nantes (gratuit).

Séance unique

- - dimanche 4/10 18:30 > séance présentée par le metteur en scène nantais Clément Pascaud