Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CONTRECHAMP

"Relire l'Histoire"

Carte blanche à Vincent Meessen


<font color="#999999"> CONTRECHAMP • NOVEMBRE 2015 </font>

"Relire l'Histoire"
Soirée carte blanche à l’artiste cinéaste Vincent Meessen qui a conçu cette année l’exposition du pavillon Belge à la Biennale de Venise "Personne et les autres" où il invite à relire les liens entre l’histoire des avant-gardes et leur relation à l’anti-colonialisme.

Soirée organisée en partenariat avec l’École des Beaux-arts de Nantes et le CRENAU de l’Ecole d’architecture dans le cadre du projet de recherche "Penser depuis la frontière".

One. Two. Three de Vincent Meessen, 2015 (34’)
Muhammad Ali the Greatest, de William Klein, 1974 (120’)

Sur une proposition et en présence de l’artiste Vincent Meessen.

Lors de cette séance Contrechamp le film One. Two. Three (2015) de Vincent Meessen est présenté en dialogue avec le documentaire Muhammad Ali, the Greatest (1974), réalisé par le cinéaste et photographe William Klein, sur la figure charismatique du boxeur Cassuis Clay, alias Muhammed Ali.

Se référant tous deux à une séquence historique similaire —les lendemains de l'indépendance au Congo— approchée à travers deux figures d'opposants, l'une historique et l'autre oubliée, et opérant chacun des allers et retours dans la géographie (Etats-Unis, Congo / Congo, Belgique), les deux films mettent en scène la radicalisation des luttes d'émancipation à travers des stratégies performatives de recapture des outils médiatiques et des cultures populaires.

Les deux films ont en commun une grande liberté formelle et un travail de montage de sources plurielles. Ils posent un regard subjectif, l'un en temps en réel (Klein), le second de façon rétrospective (Meessen), sur l'enjeu de l'émancipation approché comme agenda intempestif et dont les termes sont sans cesse à renégocier au présent.




Séance

• jeudi 19 novembre • 20:30 • Soirée en présence de Vincent Meessen