Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

LA LOI DU GENRE

Soudain l'été dernier (Suddenly, last summer)

de Joseph L. Mankiewicz



USA, 1959, 1h54, VOSTF
avec Elisabeth Taylor, Montgomery Clift, Katherine Hepburn
NUM

Soudain l'été dernier (Suddenly, last summer)
L’hôpital psychiatrique manque de moyens – entre autres pour pratiquer des lobotomies - et les médecins font appel à une riche veuve qui ne se console pas de la mort de son fils... Cette adaptation d’une pièce de Tennessee Williams est sans doute une des meilleures que le cinéma ait tiré de son théâtre. Mankiewicz ne retire rien de sa grandiloquence hallucinatoire, de son atmosphère étouffante, au contraire. Sa caméra cerne les personnages dans leurs excès et rend sensible la fonction du langage qui consiste à cacher avant que son flux ne déborde et ne trahisse la vérité. La caméra alors s’évade, advient l’illustration du traumatisme, terrible bien qu’allusive, parce qu’allusive. De la lobotomie à la parole, les chemins de la psychiatrie...

"Mankiewicz réalise un tour de force, il éclate littéralement la structure de la pièce de Williams. Il ne se contente pas de nous offrir une adaptation, il nous livre un film qu’il libère de son unité de temps et de lieu, une œuvre originale et terrifiante où se retrouvent les thématiques qui lui sont chères comme la recherche de la vérité et les relations interpersonnelles. (...) De vérité, il en est question tout au long du film, véritable enquête policière freudienne, whodunit story, où le médecin se substitue au détective afin de révéler un meurtre caché, un traumatisme ancré dans le subconscient qui va libérer le patient et lui permettre de retrouver sa santé mentale." DVDClassik

Séances

- - mercredi 3/07 18:30 - - vendredi 5/07 18:30 - - samedi 6/07 21:00

Bande-annonce