Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CONTRECHAMP

Sous le soleil exactement, pas à côté, pas n’importe où...

Carte Blanche à Véronique Terrier Hermann


CONTRECHAMP • OCTOBRE 2014


Centro di Permanenza temporanea
Centro di Permanenza temporanea
La séance rassemble quatre films autour de la représentation de la frontière. Si la frontière peut prendre des formes concrètes, jusqu’à l’excès parfois, elle reste aussi, en de nombreuses lignes, simplement signifiée ou même non perceptible. C’est donc en articulant les principes de visibilité et d’invisibilité que les quatre artistes chacun à sa manière, participent de cette recherche de la frontière, proposant ainsi autant de type de représentation qu’il y a de formes, traces ou manifestations, historiques et/ou actuelles.

Centro di Permanenza temporanea d'Adrian Paci
2007, vidéo, 5 min
La scène se passe sur le tarmac d’un aéroport. Des migrants avancent en rang serré vers une
passerelle d’avion. Quelle est leur destination ?

Terres vaines (Prémices) d’Augustin Gimel et Brigitte Perroto
2012, vidéo, 11 min
Les deux artistes mènent une recherche sur les réminiscences de pays disparus et de leurs frontières fantômes, dont atteste ce premier opus sur un texte de Alexandre Koutchevsky.

Lineascape de Pauline Delwaulle et Clément Postec
2010, DV Cam, 30 min
Une ligne frontière divise la Bosnie-Herzégovine en deux entités autonomes et dépendantes. Nous partons à la recherche de cette ligne, mais peu à peu les traces de sa présence viennent
troubler l'enquête...

As The Coyote Flies d’Adrien Missika
2014, Vidéo HD, 14 min
Tel un coyote, surnom donné aux passeurs de migrants mexicains, un petit drone télécommandé tente de survoler la frontière américano-mexicaine.

Séance unique

• jeudi 23 octobre • 20:30 • séance présentée par Véronique Terrier Hermann, programmatrice de la soirée, dans le cadre des séances Contrechamp et de "Penser depuis la frontière", séminaire LAUA - Ecole Nationale d'architecture - École Supérieure des Beaux-Arts de Nantes Métropole, les 23 et 24 octobre 2014 . En présence de Augustin Gimel, réalisateur.