Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

LA SÉANCE DES CINÉ SUP'

Sueurs froides (Vertigo)

de Alfred Hitchcock



USA, 1958, 2h06, VOSTF
avec James Stewart, Kim Novak, Barbara Bel Geddes
NUM • VERSION RESTAURÉE

Sueurs froides (Vertigo)
L’inspecteur Scottie Ferguson est atteint d’acrophobie depuis qu’il n’a pu empêcher la chute mortelle d’un collègue. Il quitte la police et est engagé par un ami pour surveiller sa femme dont il craint les tendances suicidaires... Un des sommets de l’œuvre d’Hitchcock. En transformant l’intrigue du livre de Boileau et Narcejac D’entre les morts et en en révélant le secret aux deux tiers du film, Hitchcock plonge le spectateur, au delà du récit policier, dans une identification vertigineuse à un amour impossible, quête aux dimensions psychanalytiques et métaphysiques, jouant à la perfection des possibilités du cinéma à créer fantasmes et illusions sous nos yeux. Rarement le cinéma aura autant mêlé le spectacle et l’intime.

"Le cinéaste place le film sous le signe de la spirale - une évidence, dès le générique -, et toute l'intrigue consiste à précipiter le héros, John Ferguson, au coeur de cette spirale, à l'endroit même où l'intensité est la plus forte. Jouant tout à la fois sur la beauté de San Francisco et de ses environs, le vertige auquel est sensible le personnage, une sublime musique de Bernard Hermann et le thème du double, Hitchcock créé une oeuvre passionnante, dont la richesse émerveille à chaque fois qu'on la regarde." André Moreau, Télérama

Séance unique

- - mardi 9/11 20:30

Bande-annonce


Écouter : Hitchcock / Truffaut