Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

VIDÉODROME

Baisers volés

de François Truffaut



France, 1968, 1h30
avec Jean-Pierre Léaud, Claude Jade, Delphine Seyrig, Michael Lonsdale, André Falcon
35 mm

Baisers volés
Antoine Doinel a vingt ans, il est au cachot dans sa caserne mais l’armée ne veut plus de lui. Pour lui la vie va commencer... Troisième film de la série des Antoine Doinel, son tournage bénéficia, dans son urgence, selon Truffaut lui-même, de son militantisme très prenant pour organiser la lutte pour la réintégration d’Henri Langlois à la Cinémathèque. Avec tendresse et humour il saute allègrement d’un épisode à l’autre, ciselant des scènes simples, savoureuses ou nostalgiques, revenant à une sorte de réalisme "à la française" qui choqua certains de ses compagnons de la Nouvelle Vague, en particulier Godard. Il offre à "l’apparition" Delphine Seyrig un magnifique dialogue après l’inoubliable "non Monsieur" d’Antoine Doinel.

Séance Vidéodrome

- - lundi 17/10 20:30

* Séance Vidéodrome,
suivie d'une analyse filmique d'environ 45 minutes conçue comme une initiation à la culture cinéphilique, et d'un échange, proposés par Antoine Bourg,
enseignant en cinéma et membre de la commission de programmation du Cinématographe.