Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CINÉMA D'HIER ET AUJOURD'HUI

Derniers chrysanthèmes (Bangiku)

de Mikio Naruse



Japon, 1954, 1h41, VOSTF
avec Haruko Sugimura, Sadako Sawamura, Yūko Mochizuki, Ken Uehara
NUM, version restaurée

Derniers chrysanthèmes (Bangiku)
Kin, ancienne geisha, gère ses intérêts de prêteuse sur gages, percevant des loyers auprès d’anciennes collègues démunies. Elle a renoncé à l’amour depuis longtemps, déçue par de vieux amants attirés davantage par son argent que par ses charmes. En dressant le portrait de trois femmes entre deux âges, auxquelles le cinéma s’intéresse rarement, Naruse décrit l’hypocrisie d’un monde moderne où les femmes, bien qu’émancipées et libérées du mariage forcé, restent dominées par la vanité des hommes - "Les hommes sont comme des vampires qui se servent des femmes". Le film est sec - Naruse refuse toute dramatisation -, et l’amertume domine ces trois destins, sentiment porté par le visage de l’actrice Haruko Sugimura (souvent filmée par Ozu). On sent malgré tout la tendresse de Naruse pour ces personnages, dont il découvre une à une, subtilement, chaque blessure intérieure.

Séances

- - jeudi 30/12 20:30 - - samedi 1/01 18:30 - - lundi 3/01 16:15- - samedi 8/01 18:45
- - lundi 10/01 16:15