Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

RÉTROSPECTIVE JOEL & ETHAN COEN

Inside Llewyn Davis

de Joel et Ethan Coen



USA, 2013, 1h45, VOSTF
avec Oscar Isaac, Carey Mulligan, Justin Timberlake, John Goodman
NUM

Inside Llewyn Davis
Dans le New York des années 60 un musicien chanteur folk talentueux et sans succès chasse le cachet et cherche chaque soir quel ami va l’héberger... S’inspirant de la vie du musicien Dave van Rock, les frères Coen s’appuient sur un comédien lui même musicien et chanteur, Oscar Isaac, qui reprend à sa manière le répertoire du chanteur. Cela donne une bande son qui crée une atmosphère d’époque très convaincante, soutenue par les dominantes gris bleu de l’image de l’hiver new yorkais. Les clichés idylliques de l’époque des débuts de la musique folk sont cassés. Le ton Coen, à la fois moqueur et chaleureux, mélancolique et drôle est à son meilleur. Et surtout ne pas rater la dernière chanson, conclusion amère pour le héros mais...

"L'absurde, les Coen l'ont beaucoup manié comme véhicule d'une virtuosité époustouflante (qu'on pense à The Big Lebowski), mais qui carburait plus à la vacuité qu'au vertige métaphysique. Ici, il se fonde sur la condition même de l'artiste intègre, véritable aberration au sein d'un show-business dont l'aliénation est la loi. Le grand drame de Llewyn, qui rend le film si poignant par moments, c'est qu'il joue sa musique, à l'évidence sublime, dans un monde sans oreille. Quelle définition plus complète de l'enfer ?" Mathieu Macheret, Les Cahiers du cinéma (nov 2013)

"Ethan - Nous ne tournerons jamais de biopic, car nous sommes bien plus attirés par la fiction. Nous voulons avant tout contrôler nos histoires et veiller à leur orientation, au point vers lequel elles se dirigent, pas être les esclaves des faits ou de la réalité historique. (...)
Joel - Il était très important pour nous de distinguer le personnage que joue Oscar Isaac de Dave Van Ronk, le véritable musicien dont les Mémoires nous ont inspirés. Nous avons bien emprunté quelques aspects de sa vie, mais y avons mêlé ceux de plusieurs autres profils. Nous construisons nos personnages de fiction avec un montage d'éléments très divers. On a tout de même donné à Llewyn le même répertoire que Van Ronk : il joue les mêmes chansons et reprend les mêmes arrangements. Van Ronk n'était pas un compositeur, c'était un interprète de vieilles chansons, un
song-stylist. Mais à un moment, c'est la rencontre avec le bon acteur qui fixe définitivement le personnage." Ethan et Joel Coen dans Les Cahiers du cinéma (nov 2013)

Séances

- - mardi 20/08 20:30 - - samedi 24/08 16:15 - - lundi 26/08 18:15 - - vendredi 30/08 20:30

Bande-annonce