Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CINÉMA D'HIER ET AUJOURD'HUI

L'Adieu aux armes (A Farewell to Arms)

de Frank Borzage



USA, 1932, 1h25, VOSTF
avec Helen Hayes, Gary Cooper, Adolphe Menjou
NUM • VERSION RESTAURÉE

L'Adieu aux armes (A Farewell to Arms)
Nord de l’Italie, 1917. Le lieutenant Frederick Henry, Américain engagé volontaire dans l'armée italienne, tombe amoureux d'une jeune infirmière anglaise qui soigne les blessés dans un hôpital militaire. Loin du style d’Hemingway, qui dans son roman dépeignait avec son style sec et retenu l’histoire d’amour entre deux anciens idéalistes à qui la guerre a fait perdre toute illusion, Borzage, lui, exalte ce sentiment d’amour et le filme comme un miracle, l’expression d’un absolu préservant les amants du sordide de la guerre. Cinéaste d’une grande sensibilité et poète de l’image, Borzage est également capable de surprenantes trouvailles visuelles, comme cette séquence en caméra subjective lorsque le personnage de Gary Cooper s’éveille à l’hôpital, ou sonores, comme le recours au motif symphonique final du "Tristan et Yseult" de Wagner lors du dénouement tragique.

"D'un côté, c'est l'affirmation, superbe, d'un règne du glamour hollywoodien, une appropriation de la réalité historique par le romantisme ; de l'autre, c'est aussi un paradoxe qui naît face à la gravité du sujet, et qui a sans doute fortement déplu à Hemingway. C'est d'ailleurs ce dont témoigne l'alchimie du duo d'amoureux tragiques, entre la star naissante du cinéma, Gary Cooper, et celle du théâtre, Helen Hayes."
Marc Moquin

Séances

- - mercredi 28/11 21:00 - - vendredi 30/11 16:30 - - dimanche 2/12 13:30 - - mercredi 5/12 19:00
- - samedi 8/12 21:00

Bande-annonce