Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

REBELLES

La Fiancée du pirate

de Nelly Kaplan



France, 1969, 1h47
avec Bernadette Lafont, Michel Constantin
NUM, version restaurée

La Fiancée du pirate
Fille de bohémienne, logée dans une misérable bicoque à l'orée d'un village, Marie décide de se venger. Du meurtre de sa mère, écrasée par une voiture dont le conducteur ne s'est pas arrêté, et de celui de son bouc, sauvagement tué par les notables du village. De la société des "honnêtes gens" à laquelle ces derniers appartiennent, de leur veulerie et leur libido furieuse, de leurs femmes soumises et acariâtres. Un conte féministe, surréaliste, grotesque et réjouissant, le tout sur l’air du "Moi, je me balance" de Barbara. "Quand Nelly Kaplan, dans ce premier film libertaire, ose tout et arbore un délire dévastateur comme oriflamme vengeresse, c’est le monde du cinéma français qui s’en trouve secoué. Car ce petit film à la marge offre à Bernadette Lafont son meilleur rôle, celui que la Nouvelle Vague - hormis Les Bonnes Femmes de Chabrol - n’avait pas su lui proposer. Et s’invite à la table d’un jeu de massacre qu’aucun des jeunes cinéastes des années 60 n’a mis sur pied." - Antoine de Baecque

Séances

- - mercredi 6/07 13:45 - - jeudi * 14/07 20:45 - - mardi 26/07 18:15

* Précédée du court métrage de Dominique Cabrera Je ne lâcherai pas ta main.