Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

VIDÉODROME

Le Charme discret de la bourgeoisie

de Luis Buñuel



France, Espagne, Italie, 1972, 1h42
avec Fernando Rey, Bulle Ogier, Delphine Seyrig

Le Charme discret de la bourgeoisie
Un ambassadeur et ses amis arrivent dans la maison ils où sont invités à dîner mais ils se sont trompés de jour. À l’auberge proche, le patron vient de mourir, ils partent... Mangeront-ils ? À cette question existentielle le film cherche à donner une réponse en convoquant une troupe de comédiens admirablement dirigés pour nous faire naviguer entre burlesque, fantastique, mélodrame, boulevard et film intellectuel, sans jamais tomber dans l’un des genres. Poursuivant , plus de trente ans après Un chien andalou sa chasse aux fantasmes, ici de la bourgeoisie et de tous les corps constitués, Buñuel nous propose, avec la complicité de Jean-Claude Carrière, un récit à tiroirs hilarant, comédie sociale métaphysique. Son dernier chef d’œuvre.

Séance Vidéodrome

> lundi 15/01 20:30 : projection suivie d'une analyse filmique et d'un échange proposés par Antoine Bourg,
enseignant en cinéma et membre de la commission de programmation du Cinématographe

Autres séances du film

- - mercredi 10/01 14:15 - - mercredi 17/01 14:00 - - vendredi 19/01 16:30 - - dimanche 21/01 14:15

Bande-annonce