Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

RÉTROSPECTIVE DELPHINE SEYRIG

Le Charme discret de la bourgeoisie

de Luis Buñuel



France-Espagne-Italie, 1972, 1h42
avec Fernando Rey, Bulle Ogier, Delphine Seyrig, Stéphane Audran, Jean-Pierre Cassel
NUM, version restaurée

Le Charme discret de la bourgeoisie
Un ambassadeur et ses amis se rendent à un diner mais ils se sont trompés de jour. Au restaurant le patron est mort. Réussiront-ils à manger ensemble ? À partir de cette situation banale Buñuel et son scénariste Jean-Claude Carrière ont créé, dans une sorte de jeu de ping-pong créatif rappelant les jeux surréalistes, une intrigue en trompe-l’œil où une scène en cache une autre, quand ce n’est pas le rêve d’un personnage qui peut rêver le rêve d’un autre. On baigne dans l’absurde tout en restant toujours proche d’une réalité qui met à jour la vacuité d’un monde, ses travers, ses malversations, ses mensonges. Un casting de luxe avec en particulier son trio d’actrices : Stéphane Audran, Bulle Ogier, Delphine Seyrig.

Séances

- - mercredi 18/03 18:30 - - dimanche 22/03 14:00 - - jeudi 26/03 20:45

Dossier de presse


Bande-annonce