Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CYCLES ET RÉTROSPECTIVES

Le Gosse de Tanger, une enfance rebelle (+ réalisateur)

de Moumen Smihi


CINÉMA MAROCAIN CONTEMPORAIN • MARS 2019

Maroc, France, 2005, 1h30, VOSTF
avec Abdesslam Begdouri, Nadia Alami, Saïd Amel, Bahija Hachami, Rim Taoud, Khouloud
35 mm

Le Gosse de Tanger, une enfance rebelle (+ réalisateur)
Tanger, années 50. Le petit Larbi est troublé par le monde qui l’entoure : les rigueurs de l’éducation religieuse et le jansénisme des Européens. Première partie d’une trilogie semi-autobiographique, ce film explore une cartographie de l’enfance musulmane au Maroc, que Smihi dédia à "tous ceux qui sur la terre arabe crient : vive les libertés, toutes les libertés !". Moumen Smihi, né en 1945 à Tanger, réalise en 1971 son premier court métrage, avant de passer au long : El Chergui ou le Silence violent (1975), 44 ou les Récits de la nuit (1982), Caftan d’amour (1988), ou encore La Dame du Caire (1991). Il a donné ses lettres de noblesse au cinéma marocain tout en interrogeant la société arabe contemporaine.

Séance unique

> Dimanche 17 mars 2019 à 18:30 : séance présentée par le réalisateur Moumen Smihi