Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CYCLES ET RÉTROSPECTIVES

Les Cendres du temps (Dung che sai duk)

de Wong Kar-wai


WONG KAR-WAI • FÉVRIER 2018

Hong Kong, Taïwan, 1994, 1h33, VOSTF
avec Leslie Cheung, Tony Leung Ka-fai, Brigitte Lin, Charlie Young
NUM• VERSION RESTAURÉE

Les Cendres du temps (Dung che sai duk)
Feng, élevé par son frère, a toujours eu pour ambition de devenir maître dans l’art de manier le sabre. Entre la femme qu’il aime et les arts martiaux, il choisit ces derniers. Elle choisira d’épouser son frère. Feng s’exile alors dans le désert, où depuis son auberge, il engage des tueurs afin d’exécuter des contrats. Pour son troisième film, Wong Kar-wai décide de donner sa vision du wuxiapian, le film de sabre chinois en s’inspirant d’un classique de la littérature, La "Légende du héros chasseur d’aigles" de Jin yong. "Les films d’arts martiaux traditionnels ont pour but de stimuler les sens du spectateur. Je voulais qu’ils soient davantage un moyen pour exprimer les émotions des personnages. Tsui Hark avait repris la tradition des arts martiaux à l’écran, si bien illustrée auparavant par King Hu avec d’extraordinaires ballets dans les airs, les comédiens étant suspendus à des fils. Lorsque j’ai décidé de tourner Les Cendres du temps, j’étais résolu à ne pas suivre ce filon qui me paraissait mort. À l’exception de Brigitte Lin, dont les actions sont exagérées, je voulais que les autres comédiens combattent au sol, que leurs duels donnent une impression de réalité, et non d’artifice." Wong Kar-wai

Séances • Février 2018

- - lundi 19/02 16:30 - - mercredi 21/02 14:30 - - samedi 24/02 19:00

Bande-annonce