Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CINÉMA D'HIER ET AUJOURD'HUI

Les Recrues (La Commare Secca)

de Bernardo Bertolucci



Italie, 1962, 1h40, VOSTF
avec Francesco Ruiu, Giancarlo de Rosa
NUM, version restaurée

Les Recrues (La Commare Secca)
Le corps d’une prostituée assassinée repose dans un parc. Plusieurs interrogatoires reviennent sur le parcours des suspects, dont nous suivons les errances dans Rome - ses faubourgs, sa misère et sa beauté. Le titre original, la "commare secca" est une périphrase un peu étrange qui désigne la mort en dialecte romain, dont l’équivalent en français serait "la grande faucheuse". Bertolucci n’est âgé que de 21 ans lorsque Pier Paolo Pasolini, dont il avait été l’assistant sur Accattone, lui confie l’idée originale, puis lui délègue la réalisation de ce récit criminel, qui dresse le portrait fragmenté de cette périphérie romaine, une zone indéfinie où commence la ville et finit la campagne. Bertolucci construit son film comme un réseau de ­moments anodins et de fragments d’existences, qui se recoupent néanmoins en plusieurs ­endroits, notamment lors d’une averse fulgurante qui revient dans chacun des récits.

"Confronté au sujet de Pasolini, Bertolucci cherche à inventer son propre langage cinématographique plutôt que de mettre en scène les implications historiques et sociales des personnages, ces personnages qui ne sont justement pas les siens et avec lesquels le réalisateur redoute de faire du Pasolini pour les pauvres comme il le déclara. Il s'essaie ainsi au travers de chaque épisode du film à un style différent, passant entre autres du cinéma vérité à une écriture plus sentimentale." Films du Camélia

Séances

- - vendredi 7/02 16:30 - - lundi 10/02 18:30 - - vendredi 14/02 21:00 - - samedi 22/02 14:30
- - lundi 24/02 18:30

Dossier de presse


Bande-annonce