Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CINÉMA D'HIER ET AUJOURD'HUI

Piège pour Cendrillon

d'André Cayatte



France-Italie, 1965, 1h58
avec Dany Carrel, Madeleine Robinson
NUM, version restaurée

Piège pour Cendrillon
Après avoir échappé à un incendie, une jeune fille se réveille dans une clinique en ayant perdu la mémoire. Le docteur lui explique qu’elle s’appelle Michèle, qu’elle est l’héritière d’une riche industrielle, tandis que sa cousine Dominique a péri dans l’incendie... Inspiré d’un roman du même nom de Sébastien Japrisot, le film fut longtemps invisible car interdit de diffusion par ce dernier, mécontent du résultat. "C’est sous l’emprise d’une certaine modernité du cinéma, Vertigo (1958), d’Alfred Hitchcock, Les Yeux sans visage (1960), de Georges Franju, Les Diaboliques (1954), d’Henri-Georges Clouzot, celle où les ressources du thriller sont exploitées pour explorer les recoins les plus sombres de l’âme humaine, que s’inscrit Piège pour Cendrillon. André Cayatte s’était entouré du directeur de la photo attitré de Clouzot, Armand Thirard, pour élaborer ce film à l’impressionnante facture plastique, où un univers urbain désaffecté reflète l’isolement psychologique de son héroïne." - Samuel Blumenfeld, Le Monde

Séances

- - jeudi 19/08 20:30 - - mardi 24/08 18:15 - - vendredi 27/08 20:00 * - - lundi 30/08 18:00

*
séance accompagnée par "Revus et corrigés", revue de cinéma et société distributrice du film

Dossier de presse


Bande-annonce