Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CYCLES ET RÉTROSPECTIVES

Remorques

de Jean Grémillon


RÉTROSPECTIVE JACQUES PRÉVERT • MAI-JUIN 2019

France, 1939, 1h31 • scénario de Prévert
avec Jean Gabin, Michèle Morgan
NUM, version restaurée

Remorques
Un repas de noce à Brest, dans le milieu des marins travaillant sur les remorqueurs/sauveteurs, est interrompu par l’annonce du S.O.S d’un bateau en détresse... Le tournage du film, commencé en 1939, sera arrêté par la déclaration de guerre, puis par la débâcle et sera terminé en 1941. Cela a évidemment amené Grémillon à réduire ses ambitions mais les scènes de mer sont cependant très crédibles. Prévert, qui signe le scénario et les dialogues à partir du roman de Roger Vercel, et qui a, dans d’autres films, traité du triangle amoureux de façon ironique ou mélodramatique, change ici de registre. Avec délicatesse et sensibilité il se met à l’unisson de l’univers lyrique de Grémillon qui donne toute sa dimension dans la séquence finale et ses litanies.

"Au fond, Remorques est l'envers de Quai des brumes, auquel on pense forcément : point de réalisme poétique ici, plutôt une poésie réaliste, sans effets ni chichis. Grémillon vient du documentaire et a toujours gardé ce souci de vérité. L'amour, le métier, l'amour du métier sont une fois encore le moteur de son cinéma très pionnier d'un point de vue social." Jacques Morice

Séances • Mai-juin 2019

- - dimanche 19/05 20:30 - - jeudi 23/05 18:00 - - samedi 1/06 15:00

Extrait vidéo