Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CYCLES ET RÉTROSPECTIVES

Zama

de Lucrecia Martel


RETOUR VERS 2018 • JUIN 2019

Argentine, 2018, 1h54, VOSTF
avec Daniel Giménez Cacho, Lola Dueñas, Juan Minujin
NUM

Zama
Fin XVIIIème siècle, dans une colonie au cœur de l’Amérique latine. Le juge Zama espère une lettre du vice-Roi qui l’autoriserait enfin à rentrer auprès de sa famille. Il scrute le fleuve, mais rien ne vient... Dix ans après La Femme sans tête, chronique d’une femme bourgeoise en proie au doute de sa propre culpabilité, Lucrecia Martel propose un voyage similaire transposé en pleine période coloniale, le récit étrange d’une lente décomposition sociale, mentale et physique. Accompagner Don Diego de Zama dans son errance moite et morne, c’est accepter de perdre ses repères, s’imprégner des couleurs et des ambiances, frémir, rire et frémir à nouveau à l’évocation du mythique bandit Vicuña Porto, et, enfin, sortir hébété et habité de ce film sensoriel, poétique et mystérieux. - Simon Hindié

“D’où vient cette impression que Martel semble explorer cette époque comme un territoire vierge préexistant réellement au film, comme une sorte de quatrième dimension, de faille spatio-temporelle qui nous ferait plonger dans un 18e siècle qui se déroulerait aujourd’hui ?” Nicolas Azalbert, Les Cahiers du cinéma (été 2018)

Séances • Juin 2019

- - samedi 8/06 14:30 - - dimanche 16/06 21:00

Bande-annonce