Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CYCLES ET RÉTROSPECTIVES

Conférence de Noël Herpe

Le Mystère Clouzot


RÉTROSPECTIVE CLOUZOT • MAI-JUIN 2018

LE CORBEAU
LE CORBEAU
CONFÉRENCE (entrée libre, dans la limite des places disponibles)

Le Mystère Clouzot


Noël Herpe est historien du cinéma français et auteur de nombreux ouvrages sur Éric Rohmer, René Clair, Max Ophuls ou Sacha Guitry. Il est également commissaire de l'exposition "Le mystère Clouzot" à la Cinémathèque française jusqu'au 29 juillet 2018.
> Vente du catalogue de l'exposition à l'issue de la séance, en partenariat avec l'Atalante.

> Dimanche 27 mai 2018 à 18:30 • Pour écouter la conférence, cliquez ici.

Conférence proposée avec le soutien de l'ADRC.

"Dans la mémoire cinéphile, le nom d'Henri-Georges Clouzot est associé à cette "qualité française" que devaient contester les cinéastes de la Nouvelle Vague : un cinéma lisse, artisanal sinon académique, en tout cas peu susceptible de soulever des émotions fortes. Pourtant, les films de Clouzot continuent de fasciner. C'est ce que redisent les remakes qui en sont faits, les rediffusions qui attirent une large audience, le succès du film de Serge Bromberg sur "L'Enfer" grâce auquel un autre Clouzot (avant-gardiste, celui-là) est récemment revenu sur le devant de la scène.
C'est la redécouverte de ce versant expérimental qui donne envie de se pencher sur le "mystère Clouzot", caché derrière sa réputation convenue de raconteur d'histoires efficace. Il y a un mystère Clouzot, il y a même un vertige et une folie qui n'appartiennent qu'à lui, et qui le ramènent sans cesse au même point (aveugle ?) : la recherche d'une forme idéale, une forme que l'artiste pourrait maîtriser totalement et qui deviendrait la figure même de la vérité. Cette ambition insensée, il l'a côtoyée (sans jamais tout à fait l'étreindre) dans ses portraits filmés de grands artistes, ou lors des projets réflexifs qui traversent sa dernière période. Mais elle est déjà présente, comme un ver dans le fruit, comme une obsession lancinante, dans le cinéma soi-disant classique qui l'a rendu célèbre.
De ce point de vue, raconter le mystère Clouzot, c'est raconter un classicisme qui se met en crise : un démiurge qui atteint un tel degré de perfection et de contrôle qu'il finit par douter de ses pouvoirs. Un Mabuse contrarié, héritier de la grande tradition langienne du réalisateur tout-puissant - et que sa démesure fait basculer bizarrement en pleine modernité. Je me propose ainsi de montrer un Clouzot à la croisée des chemins, prisonnier de son image de maître de suspense à la française et rêvant d'une abstraction formelle qui ne sera jamais pour lui qu'un mirage."
Noël Herpe, Le Mystère Clouzot (Lienart éditions / La Cinémathèque française)