Le Cinematographe
Le Cinématographe
Le Cinematographe

CYCLES ET RÉTROSPECTIVES

du 16 décembre 2015 au 14 janvier 2016

Rétrospective Luchino Visconti


RÉTROSPECTIVE LUCHINO VISCONTI • DÉCEMBRE 2015-JANVIER 2016

L'INNOCENT
L'INNOCENT
Quelques images, tels des points de convergence fantasmatiques comme autant de séquences essentielles de l’œuvre de Luchino Visconti, hantent notre mémoire : le passage à tabac de Rocco par Simone dans Rocco et ses frères, l’infini mouvement du bal du Guépard, le dernier souffle du compositeur Gustav von Aschenbach dans Mort à Venise, l’éloignement de Giuliana dans l’allée du château – ultime plan de L’Innocent et d’une filmographie qui s’ouvrait par une autre ligne de fuite, la route qu’empruntait Gino dans Les Amants diaboliques. Les exemples abondent, et chacun, dans son rapport au cinéaste, en repère des éclats particuliers : si la postérité de Visconti auprès de ceux qui font des films est encore mal identifiée, et même minorée tant son apport fut important, l’incandescence de son œuvre et de sa destinée ne cesse d’alimenter l’imaginaire cinéphile. Plus généralement, le cœur du travail de Visconti est sans doute la représentation du passé, de l’Histoire et de la fin d’un monde, c'est ce que racontent "Le Guépard sous une forme solaire, i[Ludwig sous une forme crépusculaire, et Les Damnés sous une forme cauchemardesque]i", selon Olivier Assayas, l’un de ses plus notoires commentateurs. Celui qui avait ouvert la voie du néo-réalisme dans ses premiers longs métrages (Les Amants diaboliques et La Terre tremble) et sondé l’Italie d’après-guerre s’est progressivement orienté vers la mise en scène de fresques étincelantes et tragiques, traversées par une multitude de souvenirs autobiographiques et portées par Alain Delon, Claudia Cardinale, Dirk Bogarde, Romy Schneider et Helmut Berger, pour ne citer qu’une poignée de comédiens ayant accompagné Visconti dans son incessant élan créatif et son désir, jusqu’à la fin de sa vie, d’embrasser la totalité de l’art (cinéma, mais aussi théâtre, littérature et musique).

>CONFÉRENCE LUCHINO VISCONTI : LA PASSION DES ACTEURS" - ENTRÉE LIBRE
• dimanche 10 janvier • 18h00 •Conférence de Laurence Schifano, professeure émérite en Études cinématographiques, spécialiste du cinéma italien, auteure de "Visconti, une vie exposée" (Folio-Gallimard, 2009). Cette biographie est disponible à la librairie L'Atalante, 15 rue des Vieilles Douves.

L'Étranger (Lo Straniero) de Luchino Visconti
NUM • VERSION RESTAURÉE
- - samedi 26/12 14:30 - - lundi 28/12 18:30 - - lundi 4/01 20:30

Le Guépard (Il Gattopardo) de Luchino Visconti
NUM • VERSION RESTAURÉE
- - vendredi 1/01 17:00 - - vendredi 8/01 20:30 - - dimanche 10/01 14:30

L'Innocent (L'Innocente) de Luchino Visconti
NUM • VERSION RESTAURÉE
- - jeudi 7/01 17:45 - - samedi 9/01 18:30 - - jeudi 14/01 18:00

Ludwig - le crépuscule des Dieux (Ludwig) de Luchino Visconti
NUM • VERSION RESTAURÉE
- - dimanche 3/01 14:00 - - jeudi 7/01 20:00 - - mercredi 13/01 16:00

Mort à Venise (Morte a Venezia) de Luchino Visconti
- - mercredi 13/01 20:30

Les Nuits blanches (Le Notti Bianche) de Luchino Visconti
- - jeudi 17/12 20:30 - - samedi 19/12 19:00 - - jeudi 24/12 18:30 - - mardi 29/12 20:45

Rocco et ses frères (Rocco e i suoi fratelli) de Luchino Visconti
NUM • VERSION RESTAURÉE
- - samedi 2/01 20:45 - - dimanche 10/01 20:00 - - jeudi 14/01 20:30

Sandra (Vaghe stelle dell'orsa) de Luchino Visconti
- - vendredi 25/12 20:30 - - lundi 28/12 18:30 - - lundi 4/01 18:30

Senso de Luchino Visconti
NUM • VERSION RESTAURÉE
- - mercredi 16/12 20:30 - - samedi 19/12 14:30 - - dimanche 27/12 18:45

Violence et passion (Gruppo di famiglia in un interno) de Luchino Visconti
NUM • VERSION RESTAURÉE
- - samedi 26/12 18:30 - - vendredi 1/01 20:30 - - mardi 5/01 18:30

Sur l'ensemble de la rétrospective tarif réduit pour les adhérents du Centre Culturel Franco-Italien de Nantes.